Night & Day - Jean-Pierre Leloir

Kenny Clarke et Miles Davis, Club Saint-Germain, Paris le 5 décembre 1957

Les Jazzmen américains à Paris dans les années 50 et 60

Se plonger dan sles dizaines de milliers de planches contacts de Jean-Pierre leloir, parfaitement rangées, répertoriées, datées, annotées, revient à se retrouver souvent dans les coulisses des grandes salles parisiennes où sont venus jouer Miles Davis, Charles Mingus, Count Basie, chanter Billie Holiday, Ella Fitzgerald, Sarah Vaughan. Accueillis commes des princes dès leur descente d'avion par les journalistes et le public parisien, ces artistes fascinaient Leloir.

 Dès ses débuts en 1952, Jean-Pierre Leloir a cherché à être à la hauteur de cette musique soignant ses prises de vues, le cadre, les lumières, captant sur les visages et dans les gestes l'émotion des concerts de cette époque. Tout en faisant son travail de reporter, il s'est sans cesse appliqué à capter les à-côtés et les ambiances souvent enfumées des coulisses, des salles de répétition ou d'enregistrement.

 On est alors frappé par la précision et la sensibilité du photographe qui passait des heures avec les musiciens, de jour cimme de nuit, au point d'en devenir parfois proche. Leloir et sa moustache, avec le temps, ont fini par faire partie du décor de l'Olympia, de la Salle Pléyel ou de l'Alhambra. Nombreuses sont les stars de l'époque qui le retrouvaient année après année, au fil de leurs tournées. Il a ainsi photographié Miles davis dès ses premières apparitions en France dans les années 50 jusqu'à sa disparition en 1991. Quand Ray Charles fait dix dates au Palais des Sports, Jean-Pierre Leloir va aux 10 concerts déclencher sa batterie d'appareils photo au swing du chanteur. Au Studio Leloir, les assistants éveloppeny la nuit à tour de bras pour suivre le rythme !

 Mais Leloir n'a pas photographié que le jazz, loin de là. Co-fondateur du magazine Rock & Folk, il a coubert toutes les scènes du rock et ses vedettes de Jimi Hendrix à Franck Zappa, ainsi que la chanson française.On connait sa photo emblématique de Brel, Brassens et Ferré réunis oiur la seule et unique fois. Il a aussi aimé photographier Paris et les paysages de ses voyages au Brésil ou aux Etats-Unis.

 La richesse de son oeuvre reste à découvrir. 

Cette exposition  a été créée pour le Mois de la Photo à Paris en 2012 organisé par la Maison Européenne de la Photographie, et présentée à la galerie du Bar Floréal.

Descriptif technique

Photographies : Noir et blanc

Descriptif : 37 photographies sous cadre divers format

Conditionnement : non communiqué

Valeur d'assurance : valeur globale : 27 900€

Tarif de location : Nous contacter

Top