Visages de l'aube - Valérie Winckler

Visages de l'aube

La Première Heure

La première fois que le regard d’un nouveau-né a percé l’objectif de mon appareil photo, j’ai eu le souffle coupé.

Regard aveugle ?

Si différent pourtant de celui qui ne voit que du noir et qui ne sait où se poser.

Direct, exigeant. Convaincu de sa propre existence. Etonné d’être là.

Regard antérieur et premier. Qui connaît tout. Qui a tout à découvrir.

Grave, incontournable. Sans la moindre trace d’humour pour en dissoudre la profondeur.

Regard qui dépouille.

Qui réduit à néant les mots gentils et les phrases sucrées.

Mystère.

Silence que rompt le premier cri.

Corps brut, primitif. Reptile et dinosaure. Que des vagues souterraines expulsent de sa nuit liquide pour le déposer haletant, déformé sur le rivage terre.

Corps neuf, transparent et lisse. Ebloui par la lumière, brûlé par la puissance du premier souffle.

Esprit échoué dans la matière.

Unique.

Le gourmand, le nerveux, le doux, l’inquiet, l’ébahi, le colérique…

Mince ou rond, blanc ou noir…

Quand leur regard m’atteint, parfois longuement, je perçois à travers lui des fragments d’éternité.

Ils sont bientôt lavés, peignés, habillés. Ils deviennent civilisés et présentables. Le sommeil les gagne. Derrière leurs paupières clauses leur connaissance du mystère se dissipe dans l’oubli.

Il me semble alors qu’ils se réveillent innocents.

Valérie Winckler

"Visages de l'aube", Nancy Huston et Valérie Winckler, Ed. Actes Sud

Descriptif technique

Photographies : Noir et blanc

Descriptif : 30 tirages 30x40cm sous marie-louise 40x50cm

 2 panneaux 30x42 (texte + couverture du livre)

Conditionnement : 1 valise

Valeur d'assurance : Valeur par photographie : 700 € / valeur globale : 21 000 €

tarif de location : Nous contacter

Commentaires : Prévoir l'encadrement

Top